Accueil
Expositions en cours et à venir
Oeuvres
Sélection d'expositions
Parcours & formation
Presse
Contact
Les sortilèges du lac

LES SORTILEGES DU LAC

HUILES   SUR   TOILE  

 

Exposition organisée en 2006 à la Galerie Marabout à Djibouti

 

Bibliographie, extraits des poèmes et textes :

 

·         O pays, Perle sur la langue.

·         Routes pour le monde.

·         Ras Djibouti.

·         Chehem Watta, L’Harmattan.

·         Cahier de brouillon des poèmes du désert.

·         Chehem Watta, L’Harmattan.

·         Cahier nomade.

·         Abdourahman A. Waberi, motifs.

·         Aventures de mer, Henry de Monfreid, Grasset.

·         Les nomades mes frères vont boire à la grande ourse Abdourahman A.Waberi,

·         Pierron.

·         Poésies complètes, Arthur Rimbaud, Le livre de poche.

 

ENTRE CIEL ET EAU

 

 

Huile sur toile

80 x 80

 «Eternelles Ondines

Divisez l’eau fine.

Vénus, sœur de l’azur,

Emeus le flot pur. »

Arthur Rimbaud

 

LES GENS D’EAU

 

 

Huile sur toile

40 x 40

« avez-vous déjà

été rêvés

comme nous

gens d’eau

buveurs d’espaces»

Chehem Watta

 

LA FAILLE

Huile sur toile

50 x 50

«…

mon guide le désert

mon livre le ciel

chaque soir retrouvé

… »

Abdourahman A. Waberi

 

DES FEMMES

 

 

Huile sur toile

50 x 50

«…

Mille fois je te raconte et redessine

Pour nos filles superbes

O toi patrie des hommes profonds

Des femmes aux horizons immenses,

…»

Chehem Watta

 

L’ENVOL

Huile sur toile

50 x 50

« partout

entre l’envol

et la marche

fleurit  l’absence

que nos ombres questionnent »

Chehem Watta

 

HAUTS DES CIMES

Huile sur toile

50 x 50

« hauts des cimes

ce qu’on appelle

montagnes de paroles

sillages des ancêtres

…»

Chehem Watta

 

MUSCHA

Huile sur toile

Ø50

« tracer des pas

inconnus

sur la mer

…»

Chehem Watta

 

MER ROUGE

Huile sur toile

Ø50

« …

Garde la voix, les mains dans le silence

            Jusqu'au prochain poème à voir,

Il n’y a point de nuit

Que le mer Rouge ne pleure de joie !

… »

Chehem Watta

 

LES BALISTRES

 

 

Huile sur toile

Ø45

« …

Prenez mon cœur, qu’il soit lavé

…»

Arthur Rimbaud

 

LES GUEPARDS

 

 

Huile sur toile

Ø50

« …

Un faune effaré montre ses deux yeux

et mord les fleurs rouges de ses dents blanches

…»

 

Arthur Rimbaud

 

LES CORAUX

 

 

Huile sur toile

Ø50

«Corallienne

les récifs de madrépore sont les récits

de la mer et d’un soleil omniscient »

Abdourahman A. Waberi

 

LES HUITRES DE PALETUVIERS

 

 

Huile sur toile

Ø50

« …Ce bout de terre arraché à la mer, élevé sur le madrépore et posé sur les traces des palétuviers»

Chehem Watta

 

COMMOTION

 

 

Huile sur toile

50 x 50

« …

C’est un cri dans l’azur

Un feu de terre

Une prière d’eau

…»

Chehem Watta

 

CREPUSCULE A BALBALA

 

 

Huile sur toile

60 X 60

« …

-   La nuit vient, noir pirate aux cieux d’or débarquant

…»

Arthur Rimbaud

 

SUR LA LUNE

 

 

Huile sur toile

60 X 60

« …

Une sieste sur la lune

Un morceau de patience

Une perle sur la langue.

… »

Chehem Watta

 

SILLAGES

 

 

Huile sur toile

60 X 60

«  J’aurais voulu montrer aux enfants ces dorades

du flot bleu , ces poissons d’or, ces poissons chantants.

Des écumes de fleurs ont bercé mes dérades

Et d’ineffables vents m’ont ailé par instants. »

Arthur Rimbaud

 

LES SONGES

 

 

Huile sur toile

60 X 60

« Nos femmes ont les yeux pleins de lointains

Elles sont paupières de nos songes

Fleuve abreuvant nos pieds d’acacia »

Chehem Watta

 

LA DANSE DE L’EAU

 

 

Huile sur toile

60 X 60

« …

La tempête a béni mes éveils maritimes.

Plus léger qu’un bouchon j’ai dansé sur les flots

…»

Arthur Rimbaud

 

LES SORTILEGES

 

 

Huile sur toile

40 X 40

« les yeux

hélas,

sont indifférents

au baiser de signe»

Chehem Watta

 

LE GHOUBET

 

 

Huile sur toile

40 X 40

«

Alliages sans partages entre dérives fissures courbures craquelures

Alliances sans pareils d’azur d’onde de silence d’étirements de lignes

Attelages de mirages de fous rires de murmures d’horizon en liesse,

…»

Chehem Watta

 

MAGIE D’EAU

 

 

Huile sur toile

50 X 50

« …

Il  va endormir sa mémoire par magie d’eau et phrases d’herbe.

…»

Chehem Watta

 

L’AZUR

 

 

Huile sur toile

40 X 40

« Ouvrir les portes du ciel

Au bout de nos langues

Toucher l’azur hachuré »

Chehem Watta

 

LES PORTES DES LARMES

 

 

Huile sur toile

40 X 40

« …

Debout, juste aux Portes des Larmes

mon pays se réveille aux vents des larges

et de senteurs fracassantes de l’Océan Indien.

…»

Chehem Watta

 

ROUTE DE TADJOURA

 

 

Huile sur toile

40 X 40

« les courtes haltes

dans les plis du jour

desservent

les sanglots

dans les cales

des routes asséchées

cicatrices de nos traces »

Chehem Watta

 

LAC ASSAL

 

 

Huile sur toile

40 X 40

« il y a peu de vent

pour rassembler nos mémoires

à l’autre bout

de la peur

pour goutter

le silence du destin

des ventres de la terre »

Chehem Watta

 

OBBOCK

 

 

Huile sur toile

40 X 40

 «…

Je revois, sur la plage d’Obock, le grand vaisseau de bois neuf, dressé sur ses épontilles, comme un insecte qui attend ses ailes.

…»

 Henry de Monfreid

 

LA COURSE

 

 

Huile sur toile

40 X 40

« …

Je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes

Et les ressacs et les courants : je sais le soir,

L’Aube exaltée ainsi qu’un peuple de colombes,

Et j’ai vu quelquefois ce que l’homme a cru voir !

…»

Arthur Rimbaud

 

L’ILE AU DIABLE

 

 

Huile sur toile

40 X 40

 

« Le vent calligraphe

pinceau en main le vent dessine des paysages de mots

des montagnes sculptées

des plaines d’ombre

des enclaves d’horizons

…»

Abdourahman A. Waberi

 

KHAMSIN

 

 

Huile sur toile

40 X 40

« …

Lorsque survient le bleu de la nuit

Le peuple de papiers,

De plastiques et de feuilles ivres

S’esclaffe de fous rires du Khamsin.

…»

Chehem Watta

 

LES LIENS BLEUS

 

 

Huile sur toile

60 X 60

« de nos peurs bleu émeraude

le vieil arbre frotte ses feuilles

…»

Chehem Watta

 

DIKHIL

 

 

Huile sur toile

40 X 120

« …

J’ai rêvé la nuit verte aux neiges éblouies,

Baiser montant aux yeux des mers avec lenteurs,

La circulation des sèves inouïes,

Et l’éveil jaune et bleu des phosphores chanteurs !

…»

Arthur Rimbaud

 

LE GRAND BARA

 

 

Huile sur toile

40 X 120

« à mesure qu’un rire de sable

nous mène vers le rien

 

 

ô pleure mon tambour oublié

 

que les vents

dans les dunes

confondent

avec la symphonie

de la nuit »

 

 

Chehem Watta

 

L’ADIEU AUX MOUETTES

 

 

Huile sur toile

40 X 40

« …

Où la mer s’étire se meurt puis s’endort

Où s’ébranle la valse à tout temps du ventre de la terre.

… »

Chehem Watta

© 2018